chiffres clesAI
5 critères définissent les projets accompagnés par Alter’Incub.

Ces projets se basent sur :

  • Un lien au territoire, ils ont un impact positif sur le développement économique d’un territoire (géographique, secteur d’activité, filière …) ou à plus grande échelle. Ils sont créateurs d’emplois durables et adaptés à un territoire.
  • Un processus participatif, ce sont des œuvres entrepreneuriales, collectives et participatives au niveau de l’implication des parties prenantes et de la gouvernance partagée. Les projets sont multi-partenariaux.
  • Une réponse à des besoins mal satisfaits ou émergents en ayant une utilité sociale et/ou environnementale. Ils innovent par la forme de l’entreprise, le processus de production de biens ou de services, ou encore par le mode d’organisation du travail.
  • Une appropriation collective de valeurs qui passe par une co-construction du projet. Elle permet une création de richesse qui est équitablement répartie entre l’ensemble des parties prenantes.
  • Un modèle économique viable à long terme. Il faut avoir un potentiel économique de départ qui puisse être développé afin qu’il devienne pérenne.
Quel type de porteur de projet ?

Toute personne physique (équipe, porteur de projet) ou morale (association, collectivité locale, entreprise) souhaitant développer un projet socialement innovant peut candidater à Alter’Incub.
Vos projets doivent être en phase de maturation (de l’idée au plan d’affaires).

Ils l’ont tenté 
  • 7 Etik : Des citoyens d’un conseil de développement en lien avec les collectivités locales et les acteurs économiques du territoire souhaitent s’attaquer à la problématique du gaspillage alimentaire dans la grande distribution.
  • PNR : un établissement public (PNR) veut développer un projet socio-économique pour résoudre le défi de la désertification des centres bourgs de son territoire.
  • Coexiscience : une équipe d’enseignants-chercheurs et de professionnels spécialistes des communs ont pour projet d’ouvrir un tiers lieu dédié à l’open innovation et à la recherche participative.
  • Travaux suspendus : une coopérative d’activité et d’emploi spécialisée dans le bâtiment souhaite créer un nouvel outil pour financer et réaliser les travaux de rénovation énergétique auprès des familles en précarité.
  • Pistyles : un duo de professionnels des espaces verts veut créer une coopérative de jardiniers pour améliorer leurs conditions de travail, revaloriser leur métier et contribuer à renforcer la place de la nature en ville.

Comme eux, n’hésitez pas à candidater !